Association Niger-Breizh

  Rubriques :
Accueil
Dernières nouvelles
L’ association
L’humanitaire
L’insertion
Diffa
Morlaix
Adhésion et dons
Partenaires
Témoignages

  Documents liés :

Article du 12 01 2009

  Dans la même rubrique :
Colloque Niger-Breizh
L’équipe Niger-Breizh sur le terrain
Deux mois déjà !
Le film de la première action
Projet 2009 : Centre de Formation à Diffa
Colloque de Morlaix
Se construire ici en bâtissant là-bas
La construction du centre de formation professionnelle
Les collégiens aident le Niger
Trois camions de 16 tonnes
Recherchez sur ce site :
 
Breizh-Niger. Une mission en béton pour dix Rmistes
Article du Télégramme du 12 01 2009
mercredi 21 janvier 2009, par postmaster

Dix allocataires du RMI vont se rendre au Niger pendant dix semaines dans le cadre du projet humanitaire de l’association morlaisienne Niger-Breizh « On se construit ici en bâtissant là-bas ». Samedi matin, une dizaine de courageux brave le froid glacial et s’active dans un hangar de Plourin-lès-Morlaix. À tour de bras, ils empilent du matériel dans un camion : meubles, fournitures scolaires, matériel médical, outils de jardinage. En réalité, ce sont deux camions qui vont acheminer ces biens à destination de Diffa, au Niger. Ce projet, c’est celui de Breizh-Niger, l’association créée en 2001 par Oumarou Kollo, professeur de productique au lycée Tristan-Corbière.

Humanitaire et insertion

Un voyage qui va bien au-delà de sa dimension humanitaire puisque le 6 février, dix allocataires du RMI, accompagnés par quatre formateurs, s’envoleront pour le Niger où ils séjourneront dix semaines. Car ce projet, pour lequel l’association reçoit parmi d’autres le soutien de l’Afpa, relève d’une véritable démarche d’insertion. « L’idée est que chacun revienne de cette mission humanitaire redynamisé, avec des idées nouvelles pour bâtir leur projet professionnel ». Sur place, ils vont construire un centre de formation professionnel à Diffa, ville d’où est originaire Oumarou Kollo. Une équipe locale s’active déjà sur place pour préparer le chantier en attendant leur arrivée. Un projet particulièrement motivant pour le groupe dont fait partie Paulette, Rmiste de 50 ans, adhérente de l’association depuis ses débuts : « Je trouve la double dimension humanitaire et d’insertion formidable. Ce projet de construction me motive particulièrement car je m’intéresse à l’éco-construction. Ce sera utile pour moi mais aussi pour eux là-bas, pour que les habitants de Diffa ne soient plus obligés de se rendre dans la capitale à 1.500 km pour se former ».

Jauger les problématiques

Parallèlement à ce chantier, les volontaires se chargeront de distribuer le matériel acheminé par les deux camions dans les hôpitaux, les écoles et aux associations de femmes. « Car , explique Oumarou Kollo, le projet a pour but de construire ce centre, mais aussi de faire le tour des infrastructures, des problématiques et de s’enrichir auprès de la population locale en se rendant compte que les problèmes sociaux ne sont pas uniquement le lot de la France ». Les camions resteront ensuite sur place et serviront aux déplacements des malades et au ravitaillement des hôpitaux se trouvant entre Niamey et Diffa. Oumarou Kollo tient à remercier ceux qui ont contribué en amont au projet. « les camions nous ont été vendus à prix d’ami par le garage GGPL à Morlaix. L’hôpital de Morlaix, le lycée Tristan-Corbière, les collèges de Saint-Pol-de-Léon et Landivisiau nous ont aussi beaucoup aidés en nous fournissant du matériel ». Après plusieurs semaines de préparation, « car il est essentiel d’avoir une équipe soudée pour la réussite d’un tel projet », souligne son fondateur, restent encore à finaliser quelques démarches administratives et de santé afin que tous soient fin prêts à décoller le 6 février.



INFOS LEGALES | CONTACT | ESPACE REDACTEURS | PLAN